Cantons

Après l’initiative déposée dans le canton de Vaud en août 2013, des interventions ont été déposées dans six autres cantons. Leur contenu s’inspire pour l’essentiel de l’initiative vaudoise.

Fribourg

En 2016, le Grand Conseil a rejeté un postulat que le PS avait déposé en 2014. A ce jour, il n’y a plus eu d’autre intervention.

Genève

En novembre 2013, le Parlement cantonal a débattu d’une motion exigeant une assurance dentaire cantonale et, comme mesure à court terme, l’accès aux traitements dentaires pour les bas revenus. Le 17 mars 2016, le Grand Conseil a encore une fois soumis la motion à la Commission de santé afin qu’elle puisse être examinée en même temps qu’un projet de loi soumis par quelques parlementaires, avec un but analogue. Le Parti du Travail a lancé une initiative en février 2016 et récolté plus de 18 000 signatures (nécessaires : 10 033).

En août 2017, le Grand Conseil a recommandé de rejeter l’initiative demandant l’instauration d’une assurance dentaire cantonale (publique) obligatoire, suivant en cela l’avis de sa Commission de la santé. Cependant, il s’est aussi prononcé pour qu’un contre-projet soit opposé à l’initiative et a chargé le Département concerné, celui de l’emploi, des affaires sociales et de la santé, de présenter un projet à la commission santé. 

En août 2018, le Parlement a rejeté le contre-projet à l’initiative. Ainsi, la votation portera uniquement sur l’initiative. La date de la votation est connue depuis peu : elle aura lieu le 10 février 2019.

Jura

En 2016, le Parlement a rejeté une motion qui avait, elle aussi, été déposée par le PS. L’auteur de la motion envisage le dépôt d’une initiative.

Neuchâtel

Le PS a déposé une initiative en 2015. Le Conseil d’État et le Département de la santé veulent présenter un contre-projet.

Tessin

Le Département de la santé et la SSO-Tessin élaborent un contre-projet à l’initiative déposée en 2015.

Valais

Depuis que le PS a déposé une initiative en 2017, une commission extraparlementaire élabore des approches de solution visant à combler les lacunes du système en place.

Vaud

L’initiative « Pour le remboursement des soins dentaires » a été lancée en 2014 par une large coalition de partis politiques (le POP, solidaritéS, le Parti socialiste, les Verts) de syndicats (UNIA, SSP, SUD) et d’associations (l’AVIVO, le Mouvement populaire des familles ). Le Conseil d’État a décidé d’opposer un contre-projet à l’initiative, mais ce dernier a été rejeté par le Grand Conseil. L’initiative a été rejetée le 4 mars 2018 par 57,57 % des voix contre. La taxe sur les boissons sucrées n’a pas trouvé grâce devant le parlement ; un projet est envisagé à l’échelon législatif.